fbpx

Le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidge Kasi, condamne la manière dont le président de la NDSCI s’est adressé au Président de la RDC. C’était après la lecture d’une lettre ouverte adressé au Président Félix Thisekedi Tshilombo, lue par Jean Chrysostome Kijana ce mardi 26 octobre 2021. 

Une lettre qui dénonce la taxe Registre sur les Appareils Mobile que les Congolais payent et qui a comme objet : « le peuple d’abord en a marre de la Taxe RAM ».

« Je ne suis pas d’accord avec le Président National de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile, Monsieur Jean Chrysostome Kijana sur la manière, le ton sur lequel il s’est adressé au Chef de l’État, son excellence Félix Antoine Thisekedi Tshilombo. Il est quand même Chef de l’Etat. Quand nous nous adressons à lui, nous devons avoir un ton de considération et de respect. Bien que les préoccupations du peuple soient fondées. » Théo Ngwabidge.

De son côté le Président Jean Chrisostome Kijana, estime que dire aux Président que la taxe RAM fait souffrir la population, ce n’est pas un manque de respect.

 » D’ailleurs, il a une chance parce que nous sommes venus avec respect. Par contre, ni le Président ni le Gouverneur, on ne les a pas encore manqués de respect. Nous ne voulons pas qu’on limite la liberté des personnes. Nous avons écrit une lettre en français où nous sommes passés point par point. D’ailleurs, cette lettre n’est pas de la personne de Jean Chrysostome Kijana, mais celle de toutes les sociétés civiles. Il ne faut pas chercher à individualiser et à privatiser ma personne. »  JC. Kijana.

Signalons que ce désaccord s’est produit lors d’une marche pacifique organisée par les mouvements citoyens et syndicats des parents des élèves pour réclamer la rentrée scolaire ainsi que dire non à la taxe RAM.

Divin CIRIMWAMI.

By Freemedia Rdc

Média web d'actualités œuvrant à l'Est de la République Démocratique du Congo. La liberté d'expression et d'opinion est notre cheval de bataille. Former et Informé est notre Idéal. Média créé le 27 mai 2020