fbpx

Soit des corps sans vie, soir des cas d’accident ou soit l’incendie des maisons, des personnes innocentes périssent dans ces phénomènes qui deviennent incontrôlables sous le regard inexistant de l’autorité. 

Selon les renseignements fournis par Patrick Mungwakonkwa, président de la Nouvelle Dynamique de la Societé Civile de la commune de Kadutu, deux corps sans vie ont été découverts ce matin du samedi 23 juillet 2022.

« Il s’agit d’un homme âgé d’une vingtaine d’années dans la rivière wesha située entre Avenue Cibera quartier Nkafu et la société Bralima. Un autre corps, c’est celui d’un garçon âgé à peu près d’une dizaine d’années qu’on a retrouvé mort sur le pont reliant la commune de Kadutu et la commune d’ibanda sur avenue michombero au quartier Nkafu. »

Il renchérit que la méthode appliquée est presque la même, ces deux corps présentent les blessures à la tête et aux pieds et un ligoté.

« Ce phénomène qui continue à endeuiller la ville de Bukavu doit s’arrêter et il faut une parfaite implication de tous. Nous regrettons du fait qu’aucune mesure particulière de sécurité ne soit prise surtout sur avenue Michombero qui représente plus de 85% des corps sans vie ramassés dans la commune de Kadutu, et cela, au moin deux fois le mois sur la même avenue. » Renchéri-t-il.

Un regard impuissant ou inexistant ?

Dire impuissant, c’est-à-dire que l’autorité à tenter de faire quelque chose, mais n’y arrive pas totalement, mais il y a un geste. Un regard inexistant, c’est-à-dire que l’autorité s’en fou de la situation que traverse les concitoyens. Fait savoir un penseur libre.

La NDSCI/Kadutu lance également un appel pathétique à la population de pouvoir collaborer avec les services de sécurité et dénoncer tout cas suspect.

Rédaction.

By Freemedia Rdc

Média web d'actualités œuvrant à l'Est de la République Démocratique du Congo. La liberté d'expression et d'opinion est notre cheval de bataille. Former et Informé est notre Idéal. Média créé le 27 mai 2020