Selon le constat fait par la rédaction de FREEMEDIARDC, toutes les activités économiques et scolaires sont restées paralysées dans les 3 communes de la ville de Bukavu pour répondre à l’appel de la journée « ville morte » lancé par le bureau urbain de la société ce mardi 27 septembre 2022.

Sur le boulevard Patrice Emery Lumumba, les magasins, boutiques, et autres services n’ont pas ouvert leurs portes, plusieurs écoles et universités ont renvoyé les élèves et étudiants à la maison.

Dans les marchés de kadutu, Nyawera, Chez Baba Cingazi, jusqu’au marché de panique kamagema les activités ont tournées à pas de tortue. Plusieurs étalages vides et seulement quelques vendeurs des denrées alimentaires ont été visibles à certains endroits.

Lire aussi: Nord-Kivu : la société civile exige la fin de l’état de Siège et le départ de la Monusco

Sur les routes principales de la capitale du Sud-Kivu, la circulation est timide et seulement quelques conducteurs ont été visibles et fonctionnaient pour le transport en commun.

Pour rappel, le bureau urbain de la société civile de Bukavu a décrété une journée ville morte ce mardi 27 septembre 2022 dans l’objectif d’exiger la libération de la cité de Bunagana des mains des rebelles du Mouvement de 23 mars dit « M23 », plus de 3 mois déjà. Disons que cette structure citoyenne a également organisé cette action afin d’exiger la fin de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Emmanuel Murhula 

À propos de l’administrateur

Média web d'actualités œuvrant à l'Est de la République Démocratique du Congo. La liberté d'expression et d'opinion est notre cheval de bataille. Former et Informé est notre Idéal.
Média créé le 27 mai 2020

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.