L’ancien président de la République Française, François Hollande est arrivé à l’hôpital général de référence de Panzi, en commune d’Ibanda, ville de Bukavu ce 28 septembre 2022 dans le cadre de l’inauguration de l’Institut Africain de Chirurgie Minimale Invasive.

Un Institut qui résulte d’une vision et d’une volonté partagée entre le Professeur Guy-Bernard Cadière et le Dr Denis Mukwege depuis 10 ans et est érigé au sein de l’hôpital de Panzi où l’on répare les femmes.

Dans son discours, Dénis Mukwege dit que la réalisation de ce bel édifice, cristallise donc l’engagement, le dynamisme et le travail acharné de nombreuses personnes qui se sont investies sans réserve pour la réussite de ce projet.

« Cette édifice constitue un inestimable point d’orgue d’un partenariat historique et novateur qui marquera à jamais l’avenir de la médecine dans notre pays. En effet, ce bloc opératoire, équipé d’un matériel de haute technologie, permettra de faire bénéficier à nos populations des techniques chirurgicales de pointe ici au pays, au lieu d’être condamnées d’aller se faire soigner à l’étranger, à des coûts exorbitants. De plus, il se donne pour ambition de devenir un phare qui illuminera la recherche scientifique, la formation et la pratique dans le domaine de chirurgie minimale invasive à l’échelle de notre pays et notre continent. »

De son côté, l’ex Président de la France, dit être convaincu du travail abattu par le Docteur Dénis Mukwege, pour que les femmes soient réparées, traitées, suivies et réinsérées et cela au-delà de l’Est de la RDC et qui est un exemple pour le monde et qu’on ne devrait pas s’arrêter à ça.

« Soyez fier amis congolais d’être capable de produire un établissement hospitalier comme celui-là et qui va être une référence dans le monde. Parce qu’il y a une haute technologie, mais aussi parce qu’il y a tout ce qui est autour de Dénis Mukwege, tout le personnel de l’hôpital est mise en place pour accompagner les femmes. Pour lui donner une dignité, afin qu’elle puisse être non seulement réparée comme l’on dit, mais réinsérée dans la société. Si les conflits demeurent, si les guerres continuent, si les forces étrangères s’invitent là où elles ne sont pas utiles mais nuisibles, s’il y a encore des violences commises de toute sorte, alors vous pourrez ici faire votre devoir : réparées, opérées, soulager, … Ce processus ne finira pas. » Dit-il.

Et d’ajouter :

« Et c’est la raison pour laquelle, ma présence, c’est n’est pas seulement un signe d’amitié, un signe de reconnaissance, une fois encore le lien qui unis la France et la RDC, ça doit être une mobilisation pour lutter contre toutes les violences faites aux femmes et pour faire cesser toutes les ingérences extérieures ici en RDC. »

Signalons qu’une chirurgie minimale invasive est tout acte effectué dans le corps humain sans pratiquer une large incision et qui respecte au mieux l’intégrité du corps.

Divin Cirimwami. 

À propos de l’administrateur

Média web d'actualités œuvrant à l'Est de la République Démocratique du Congo. La liberté d'expression et d'opinion est notre cheval de bataille. Former et Informé est notre Idéal.
Média créé le 27 mai 2020

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.