mars 1, 2024

RDC/Élections 2023 : Dénis Mukwege fonde son espoir dans la jeunesse pour faire un bon choix

Spread the love

Le Docteur Dénis Mukwege, pense que lors des prochaines élections en 2023, il ne suffit pas d’un changement, mais plutôt d’une rupture. Il l’a fait savoir lors d’une conférence de presse ce dimanche 22 janvier 2023 à Bukavu.

Il compte sur la jeunesse congolaise pour opérer des bons choix, malheureusement corrompue par les mêmes dirigeants qui traînent la population, la jeunesse dans la misère.

« En fait, lors des décisions importantes, c’est comme si la jeunesse la corrompre au lieu d’être active. Je demande à la jeunesse de cesser d’être corrompu et se choisir des dirigeants qui craignent le seigneur, qui tiennent compte des besoins la population. Le bulletin de vote est un droit et un pouvoir que la jeunesse détient dans la main et si elle vote mal, elle va mettre encore à la tête de la province, du pays les mêmes dirigeants qui vont les entretenir dans la misère. Si la jeunesse veut bien utiliser leur pourvoir, elle votera des bons dirigeants. « 

Et d’ajouter :

« C’est très important que ça soit la base qui s’organise. Dans le cas contraire, on va vivre la même situation que 2018, il faut un changement. C’est ce que j’appelle pour moi, une révolution démocratique. On va voter massivement et on va espérer que celui qui va passer soit celui que la base s’est choisi. Et pour y arriver, il faut que la jeunesse s’engage. Au Congo, il ne faut pas seulement un changement, mais une rupture. Il fait que les gens comprennent que signifie gouverner et piller. Si vous ne le faites pas, il ne faut pas compter sur moi. »

Pour lui, rien ne changera si l’on continue à élire des personnes qui ne craignaient pas Dieu, des personnes qui n’aiment pas la population.

Il interpelle la jeunesse à ne pas vendre ce pouvoir qu’elle a en main lors des votes pour un 2000 FC congolais et donner l’occasion à ses mauvais dirigeants pour aller voler encore et encore.

Signalons que ce même dimanche, il a eu à entretenir les jeunes chrétiens à l’église 8e CEPAC Sayuni/Kadutu dans une conférence débat sur :  » le rôle de la jeunesse chrétienne dans la gestion d’un État en péril ».

Divin Cirimwami 

You cannot copy content of this page