avril 21, 2024

Sud-Kivu : les mouvements citoyens dans la rue pour dénoncer l’hypocrisie de la communauté Internationale 

Spread the love
La société civile dans toute sa diversité a été dans la rue de Bukavu l’avant-midi de ce  mercredi 1 février 2023 dans l’objectif de dénoncer ce qu’elle qualifie  »d’hypocrisie régionale et de la communauté internationale  » face à l’agression de la RDC par le Rwanda à travers le mouvement rebelle du 23 mars ()M23
Dans un mémorandum adresser au Secrétaire Général des Nations-Unies, Monsieur Antonio Guterres, la société civile dit être déçue et ne trouve plus importante, la présence de la mission onusienne sur le territoire congolais. Cette déception se fait remarquer par les différentes manifestations de colère comme un peu partout lors des expressions libre et souveraine.
 
La population du Sud Kivu en particulier et congolaise en général réunit aujourd’hui dans une manifestation citoyenne formulent les recommandations ci-après :
 
 
 »1. L’application strict du mandat de la MONUSCO, notamment le chapitre 7 qui lui reconnait de recourir à la force. La MONUSCO doit cesser d’être une mission touristique et être une mission au service de la paix. A défaut de quoi nous vous  prions le secrétaire général de Nations-Unies de retirer tout simplement et bonnement votre fameuse MONUSCO ;
 
2. La mission de l’East Africa Community (EAC) étant passé sous regard de Nations-Unies et demandons au secrétaire de celle-ci, de retirer sans délai des unités déjà déployées sur le territoire congolais, car elle est une force inutile qui ne fait rien et comble des adversaires et leur marionnette du M23 ;
 
3.Que les Nations-Unies quittent l’hypocrisie en prenant des mesures courageuses notamment : des sanctions contre  le Rwanda et tous ses terroristes du M23 qui commettent des graves crimes contre l’humanité sur le sol congolais ;
 
4. De diligenter sans délais, des missions d’enquête internationale sur les raisons de crimes commis à l’Est de la RDC notamment à Kishishe pour que ses auteurs soient dénichés et transmis devant la justice, » a déclaré Jean Chrysostome kijana, de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile devant la presse. 
 
 
Rappelons que dans un communiqué des Forces Armées de la République démocratique du Congo, signé en date du 30 janvier 2023 par le Porte-Paroles des FARDC, Général Major Ekenge Bomusa Sylvain demande au commandant de la force Régionale des États de l’Afrique de l’Est (EAC) de rapatrier dans leur pays les officiers Rwanda membres du quartier  général de la Force  basée à Goma.
Emile Centwali.

You cannot copy content of this page