mai 19, 2024

Katana : « plus ou moins 5 personnes s’enrôlent par jour à l’EP Katana » NDSCI

Spread the love

Depuis jeudi de la semaine passée, les machines sont tombées en panne au centre d’enrôlement de l’Ecole Primaire Katana à Kabare au Sud-Kivu et aucune mesure ni remplacement des machines ni de réparation n’est envisagée par la CENI, c’est le constat fait par la Nouvelle Dynamique de la Société Civile ce mardi 28 février 2023. 

La NDSCI-Kabare condamne ce silence de la CENI et considère ce silence comme une stratégie d’empêcher la population du groupement d’Irhambi Katana d’élire ses représentants aux prochaines élections.

 »Nous nous demandons comment le centre d’enrôlement qui est placé dans un centre comme Katana peut passer 5 à 7 jours sans machine et la seule machine qui est disponible n’arrive pas à enregistrer plus de 5 personnes sans qu’elle ne tombe en panne. Nous pensons que c’est une complicité de certaines autorités et hommes politiques d’écarter la population de s’enrôler pour se choisir ses représentants, » Laisse savoir Innocent Muhiganya, Président de la NDSCI – Kabare.

Il demande à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de remplacer toutes ces machines en envoyant de nouvelles machines.

« Le cas ne pas seulement pour l’Ecole Primaire Katana, mais dans plusieurs centres que nous avons parcourus pdans le groupement d’Irambi katana en territoire de kabare. Il s’est fait remarquer qu’aucun centre qui ne possède les machines qui sont dans un bon état et qui fonctionnent comme il se doit. C’est le cas à Kahungu, à L’EP Kabindi, L’EP Kabamba toutes les machines tombent souvent en panne, » a-t-il ajouté.

Rappelons que les processus d’enrôlement vont se clôturer le 17 mars 2023.

Émile Centwali. 

You cannot copy content of this page