mars 1, 2024

Sud-Kivu : « il faut choisir des élus qui agissent à l’intérêt du peuple et non du parti politique », Gustave Bagayamukwe

Spread the love

Afin de sensibiliser la population à s’enrôler pour renouveler la classe politique, le méga structure Horizon 2023 avec Félix Tshisekedi Tshilombo vient de tenir sa première adresse publique aux habitants de la commune de Kadutu au Stadium Mzee Laurent Désiré Kabila ce 03 mars 2023. 

Monsieur Gustave Bagayamukwe, coordonnateur Provincial de ce méga structure appel la population à s’enrôler pour se choisir les vrais leaders dans la communauté qui savent les vrais problèmes de la population.

« Nous horizon 2023, nous envisageons une nouvelle classe politique à l’horizon 2023. Une majorité qui va nous permettre de diriger. Le chef d’État actuel, s’il est élu, c’est bon. Mais être élu avec une majorité à lui qu puisse lui permettre de donner son plan d’action, son idéal pour la population. Nous appelons la population à s’enrôler pour pouvoir faire un vote responsable afin de renouveler la classe politique en regardant beaucoup plus vers les leaders locaux qui connaissent les vrais problèmes de la population. Nous pouvons avoir au niveau local les représentants qui sont les vraies émanations du population, » dit-il.

Il appel la population à s’enrôler pour pouvoir faire un vote responsable afin de renouveler la classe politique en regardant beaucoup plus vers les leaders locaux qui connaissent les vrais problèmes de la population. Il faudrait que le peuple comprenne qu’il faut un leader qui travaille pour l’intérêt du peuple et non d’un parti politique.

« Tout le monde a compris que les lois de ce pays ne marchent plus. Elles ne permettent même plus au Chef de l’Etat, ni les députés, ni les chefs de nos différentes entités respectives de travailler comme il se doit. Nos lois, aujourd’hui, sont telles que les gens se mettent ensemble pour se partager le revenu national, pour avoir des postes et ça s’arrête là. Et quand il y a en un qui lève la voix pour dire, sauvons la nation, on le prend pour un malade. Si nous pensons que cette classe politique va changer ces lois, c’est se tromper. Je le dit haut et fort, «  ajoute-t-il.

« Il faut une nouvelle classe politique pour voter des nouvelles lois, de lois responsables. Nous sommes le seul pays au monde qui a plus de 800 partis politiques. Dites-moi qu’elle est la raison pour un acteur politique choisisse d’aller chez l’un ou un autre parti politique. Nous sommes les seuls pays où la carte de l’électeur remplace la carte d’identité. Nous devons changer des choses et ces grâce aux lois. Si la base que comprends cela qu’il faut un leader qui vient de la base, tout peut changer, » conclut-il.

Il se pose la question de savoir pourquoi on pourrait arrêter l’enrôlement pourtant, c’est la carte d’identité et que tout le monde devrait avoir. Il faudrait laisser les enrôlements jusqu’à ce que tout le monde soit enrôlé.

Notons que pour lui, la vrai indépendance, c’est quand le peuple aura choisi des dirigeants qui sont émanation du peuple, et non des dirigeants imposés.

Divin Cirimwami. 

You cannot copy content of this page