mars 1, 2024

Bukavu-JIF2023 : Eden World Foundation dans un salon de discussion sur l’éducation numérique 

Spread the love

Eden World Foundation sensibilise les filles et femmes sur l’éducation sur le numérique, un instrument de paix. C’était lors d’un salon de discussion ce samedi 18 mars 2023 à l’hôtel Elizabeth en commune d’Ibanda, ville de Bukavu.

Ils se sont appuyés sur la thématique internationale choisie à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale de la Femme (JIF22023) : « pour un monde digital et inclusif : innovation et technologie pour l’égalité des sexes » et qu’ils ont adapté à la situation de la République Démocratique du Congo  » Éducation numérique égalitaire pour la paix et l’autonomisation de la jeune fille. » 

Madame Venantie Bisimwa, Bourgmestre, adjointe de la commune de Bagira, intervenante dans ce salon, encourage l’initiative d’échange inter-générationnel par apport aux droits des femmes et aujourd’hui le combat pour l’égalité de chance entre homme et femme à accéder au numérique.

 »Le numérique nous ouvre beaucoup d’opportunités. Il permet de faire connaître nos ambitions, de nous projeter par apport à ce que nous faisons. Mais il y a des défis, ce qu’à ce niveau de notre société, très peu des filles et femmes sont éduqué et instruit sur le numérique. Il n’est pas introduit dans notre système éducatif, ça signifie que les enfants n’y ont pas accès et s’ils vont y avoir accès, ils ne vont pas l’utiliser en bon escient parce qu’il n’y avait pas les règles-instructions par rapport à ça. De plus en plus, les femmes utilisent le numérique pour exposer leur beauté, mais pas pour se promouvoir sur le plan professionnel,  » dit-elle.

De son côté, Madame Perle Balezi Alika, présidente de la commission « Eden Genre » et « Abana Center », dit que toutes les batteries sont en marche pour voir comment l’éducation numérique peut jouer un rôle très important pour la paix, mais aussi pour l’autonomisation de la femme.

 »Nous voulons que les filles et femmes soient sensibilisée sur leurs droits, mais aussi sur l’égalité à l’éducation du numérique. On ne peut pas parler de paix sans parler d’égalité. C’est nécessaire dans notre communauté qu’il ait cette égalité entre les sexes, car c’est ça, la première guerre pour laquelle nous devons lutter, » fait-elle savoir.

Signalons que « Abana Center », est un centre d’encadrement des jeunes filles  » mères célibataires » victimes d’abus sexuels âgées de 12 à17 ans, dans la chefferie de Kaziba. Et elles sont formées dans divers métiers (coupe et couture, vannerie, leadership et entrepreneuriat), plusieurs sensibilisations sur la lutte contre les mariages précoces et les violences basées sur les genres y sont organisées.

Émile Centwali. 

You cannot copy content of this page