avril 22, 2024

Sud-Kivu : « le peuple d’abord » devenu « Ngwabidje d’abord » ?

Spread the love

 Il vient d’être réhabilité au poste du gouverneur de province par la cours constitutionnelle dans l’après-midi de ce 23 mars 2023, le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi déchu par l’assemblé provinciale du Sud-Kivu.

La motion de défiance votée par les élus provinciaux en date du 24 novembre 2022 et dont le ministère de l’intérieur dirigé par le VPM Daniel Aselo, cadre de l’UDPS avait pris acte de cette déchéance plusieurs mois après et un jour après le requête d’inconstitutionnalité déposée par Théo Kasi à la cours constitutionnelle.

« Je rends grâce à Dieu et remercie la cour constitutionnelle d’avoir promu l’Etat de droit par la réhabilitation de mon gouvernement. Je m’engage à poursuivre la vision du Chef de l’Etat. Le peuple d’abord, pour la consolidation de la paix et le développement du Sud-Kivu, » a écrit Monsieur Théo Ngwabidje Kasi sur son compte twitter.

« Le peuple d’abord », le célèbre slogan du l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et conviction du feu Etienne Tshisekedi alors père du président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et parti politique de Monsieur Théo Ngwabidje Kasi.

D’aucuns pense que, ce slogan serait à changer dans la province du Sud-Kivu et adopter « Ngwabidje d’abord » car, le peuple qui l’a déjà déchu à plusieurs reprises, celui-ci se voit toujours réhabilité pour servir les intérêts de l’UDPS et non du peuple.

Pendant c’est temps-là, en province, c’est l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) qui joué l’intérim  à travers le Ministre Robert Byacanda qui faisait l’intérim de Marc Malago tous de l’UNC et invité à Kinshasa pour consultation. Le ministre provincial de l’intérieur, Monsieur Kiluwe, membre de l’UDPS continuait à contester le pouvoir de son collègue Robert Byacanda.

Rappelons que selon les députés provinciaux, c’est le Chef de l’Etat qui avait rappelé au ministère de l’intérieur de son devoir de prendre acte de la destitution du gouvernement Ngwabidje, qui se dit poursuivre la vision du Chef de l’Etat.

Rédaction.