mai 20, 2024

Sud-Kivu : société civile à Tshisekedi : « trouve nous une femme pour sauver la province

Spread the love

« Les hommes ont échoué, il est temps que le Président Félix Tshisekedi trouve une femme pour rassembler et gouverner la population », c’est l’exigence du Bureau de la Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu lors d’une déclaration lu devant la presse ce 18 avril 2023 à son bureau en commune d’Ibanda, ville de Bukavu. 

Elle estime que, pour le temps qui reste de la législature l,a femme est un choix judicieux pout soulager la population victime de deux institutions  provinciales dont: le gouvernement et l’Assemblée provinciale.

La société civile du Sud-Kivu soutient que cette province est victime de ces hommes politiques, autorités morales, partis politiques avec la main complice de Kinshasa pour leurs intérêts égoïstes et qui sèment la confusion et cacophonie, depuis plus de 4 ans dans ces deux institutions.

« Une situation qui est malheureusement aux désavantages du développement de cette province et d’où sa population est la première victime » a-t-elle déclaré.

Donner la chance à une femme

« Face à ce qui précède, et considérant que nous en avons marre, la société civile demande au chef de l’État de garantir le bon fonctionnement des institutions pour le temps qui reste de cette législature ; pour soulager la population du Sud-Kivu et pour redorer votre image déjà ternie ici, de trouver une voie transitoire, soit trouvé quelqu’un de plus rassembleur qui vous répond directement sans interférence des vautours politiques dont principalement la classe politique du Sud-Kivu et les « autorités morales », soit alors une femme rassembleuse, puisque la gestion des hommes a échoué ; une femme capable de gouverner cette province, » dit-elle.

Par ailleurs, elle a demandé au gouvernement central, de cesser d’envenimer la situation en stoppant la cacophonie de ses ministres.

« Que le 1er ministre mette de l’ordre. Autant le ministre national de l’intérieur qui a rappelé les députés à Kinshasa, autant, nous exigeons de rappeler aussi Monsieur Théo Ngwadje et Malago » ajoute-t-elle.

Cette structure promet d’intensifier la campagne ‘‘ zéro élu réélu » une campagne qui vise à sanctionner tous les anciens politiciens dans la législature prochaine afin de renouveler la classe politique.

Mitterrand Rukozo.

You cannot copy content of this page