mai 19, 2024

Bukavu : les journalistes du Nord et Sud-Kivu échangent sur la représentativité équitable des femmes au processus électoral en RDC

Spread the love

Nombreuses femmes à travers le pays se voient priver du droit de la participation effective comme candidates et comme électrices, car n’étant suffisamment pas informées sur le processus électoral. Parmi ces femmes, les plus touchées sont celles se trouvant dans les différents camps des déplacés à travers le pays notamment dans le Nord et le Sud-Kivu. C’est dans ce contexte que les journalistes du Nord et du Sud-Kivu réunis au sein de la Synergie des Journalistes pour la Démocratie et la Paix, SJDP ont eu une séance d’échange à leur intention ce 13 mai 2023 à Bukavu.

Pour la coordinatrice de la synergie, Madame Joëlle Bufole Kahondwa, avec l’appui de Action Found Africa for Woman’s Human Rights il était question de montrer aux journalistes le rôle que doivent jouer les médias afin de contribuer à la représentativité équitable des femmes en général et celles déplacées en particulier au processus électoral en RDC.

« Plusieurs femmes et filles se sont déplacées de leurs villages à cause des affrontements entre l’armée républicaine et les groupes armés et d’auto-défense. Une situation qui s’est accentuée à partir du mois de septembre 2022 suite aux affrontements qui ont repris entre l’armée loyaliste et les groupes armés pendant que le pays prépare les élections pour cette année 2023, » dit-elle.

La RDC a déclenché les préparations des élections de décembre 2023, la participation des femmes au processus électoral est faible.  Peu sont les femmes qui se présentent comme candidates aux différentes échéances électorales et pourtant une occasion énorme pour faire avancer les droits des femmes. Cela passe par la participation effective des femmes comme candidates et comme électrices.

 « Fort du pouvoir des médias,  il est crucial que ces derniers s’impliquent significativement dans la couverture médiatique du processus électoral en mettant un accent particulier sur les femmes et plus encore les femmes déplacées afin de leur permettre de jouir de leurs droits électoraux, » ajoute-t-elle.

Notons que, la séance s’attendait à avoir comme aboutissement : 10 journalistes qui maîtrisant suffisamment les notions de base de la couverture médiatique électorale ; maîtrisant les droits électoraux des femmes et qui pourront produire plus des contenus axés sur les droits électoraux des femmes et des femmes déplacées en particulier.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page