avril 21, 2024

RDC : Corneille Nanga à son tour boycotte les élections et exige le dialogue

Spread the love

Le parti politique Action pour la Dignité du Congo et son Peuple (ADCP), dit ne pas être prêt à déposer leurs candidatures aux élections étant donné que le processus électoral n’est pas rassurant. C’était dans une déclaration faite ce mercredi 28 juin 2023. 

Corneille Nanga sort aussi de son silence après la sortie médiatique de Martin Fayulu la semaine antérieure, sur le boycott des élections en prélude, la liste continue à s’élargir. Il dénonce l’implication de certains ministres nationaux qui contribueraient aux faits grave à éroder le processus électoral en violation des articles, 90,185 et 189 de la constitution.

« Étant donné que les apprêts du processus électoral ne rassurent ni politiquement ni techniquement, l’ADCP se réserve de présenter toute candidature aux élections dans leur format actuel. Cependant, en attendant ce reformatage obligatoire, et donc inévitable, du processus, l’ADCP demande à tous ses membres et partisans de demeurer mobilisés, » déclare Corneil Nanga.

Outre, cet ancien président de la CENI, recommande la cohésion nationale pour tirer le pays dans le naufrage et à tous les acteurs politiques de se mettre autour d’une table pour discuter de la manière que devra s’organiser les élections afin de garantir la crédibilité, l’inclusif, la transparence et l’équité.

« Au regard de la situation préoccupante dans laquelle le pays se trouve, seule une vraie cohésion nationale peut le sauver du naufrage. Il est donc impérieux que les acteurs concernés se mettent autour d’une table, discutent et affrontent ces défis ensemble afin de conjurer toute perspective apocalyptique et de s’accorder sur la marche du pays et la manière dont devront être organisées les élections afin d’en garantir la crédibilité, l’inclusivité, la transparence et l’équité. La sagesse commande ainsi d’observer un break du processus électoral, à l’évidence engagé dans une mauvaise direction, pour son évaluation exhaustive et sa requalification objective et consensuelle, » a-t-il ajouté.

Pour rappel, Corneille Nanga était président de Commission Électorale National Indépendante depuis 2015 jusqu’à 2021.

Mitterrand Rukozo

You cannot copy content of this page