avril 22, 2024

Bukavu : « de l’escroquerie financière », sous l’œil impuissant du « tout-puissant » Maire de la ville 

Spread the love

Depuis son avènement à la tête de la Mairie de Bukavu, Monsieur Zénon Karumba ne cesse de multiplier les efforts pour rendre propre la ville de Bukavu. D’aucuns estiment qu’il mérite une fière de chandelle. Ils l’ont déjà surnommé : « le tout-puissant Maire de la ville », grâce aux actions menées sur terrains en quelques mois de règne.

Néanmoins, plusieurs défis au sein de son lieu de travail et qui mettent mal alaise les paisibles citadins, restent à relever par le nouveau maire et qui a des initiatives paraissant prometteuses.

Selon un constat fait par votre rédaction ce 25 août 2023, dans le Bureau urbain de transport, un service spécialisé dans la livraison des permis de conduire, 33 dollars américains sont demandé aux conducteurs des véhicules, mais qui ne reçoivent qu’une preuve de paiement de 20 dollars américains.

À qui profite ce 13 $ sans preuve de paiement ?

33 $ pour un permis de conduire détaillés comme suit : 15 $ à payer à la banque TMB aux comptes du gouvernorat de la province, 5 $ à payer pour l’impression du permis de conduire, 11 dollars de recyclage et 4 000 FC pour la fiche. 

Un bordereau de 15 $ ou son équivalent en francs congolais au taux du jour est livré par la TMB ; un reçu de 5 $ est livré par ce service de livraison des permis de conduire à la mairie de Bukavu. Les 13 restant n’a pas de preuve de paiement, de l’argent à destination inconnue.

«Si vous posez la question de savoir pourquoi cette autre somme n’est pas mentionnée au reçu ni au bordereau, on te dit que tu es chez l’Etat, c’est ce qui fait vivre les agents. Vous ne pouvez pas discuter. Ces agents ne blaguent pas. Que le maire de ma ville puisse s’enquérir de cette escroquerie financière qui se passe dans son lieu de travail, comme il semble travailleur, » s’indigne un conducteur taxi.

Grosso modo, les frais légalement reconnus pour l’achat d’un permis de conduire équivalent à 20 dollars américains et bien tracé dans les finances de la province et les frais illégalement payés vaut 13 $ qui vont dans les poches des agents sous la bénédiction des leurs chefs hiérarchiques.

« Vieux d’âge, mais jeune d’esprit, » disent certains.

Avec l’avènement du nouveau maire de la ville, tout semble aller à merveille, des décisions salutaires prises par ce denier, poussent la population à croire en lui. Vieux d’âges, mais jeunes d’Esprit, disent certains. En moins d’une année, pour certains, il a déjà mieux fait que tous les autres maires de la ville réunis, Reste à voir si les malversations financières au sein de la mairie prendront fin.

Tout ceci se passe sous l’œil impuissant de la toute-puissante autorité urbaine ? N’a-t-il pas de mot à dire ? Ces sont des rouages où passe l’argent du trésor public ? C’est le seul service de la mairie où ça se passe ? Des questions qui restent sans réponse.

Notons que c’est le seul service où notre rédaction à fait un const, reste à savoir pour d’autres services ce qui se passent, combien des centaines des dollars passent dans les circuits inappropriés par jour!

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page