mars 1, 2024

Bukavu : elles se sentent fières de sauver des vies des enfants grâce à la vaccination

Spread the love

Lors d’une décente dans un centre de vaccination effectuée par votre rédaction ce 30 août 2023, nous avons été en face des deux femmes infirmières qui se disent fières de sauver des vies grâce aux vaccins qu’elles administrent aux enfants. 

Madame Naweza Solange, infirmière A2 au centre de santé Maman Mwilu dans la zone de santé d’Ibanda, nous explique comment elle trouve du plaisir en vaccinant les enfants contre la poliomyélite, contre la tuberculose, contre le tétanos, contre la diarrhée, contre les maladies pulmonaires, contre la rougeole, contre la fièvre jaune, etc. Des vaccins qui selon elles, sauvent des vies.

« C’est un métier très noble. Surtout quand on est avec les enfants, on collabore très bien avec les mamans, on se parle de tout et de rien lors des séances d’éducations ; de la vie sociale et familiale. On apprend beaucoup d’elles et elles apprennent beaucoup de nous,» dit-elle.

De son côté, l’infirmière d’état polyvalente, chez Maman Mwilu, Madame Marte Mukeba : « Je suis très fière d’être vaccinatrice, parce qu’en vaccinant les enfants, il y a la prévention  des toutes les maladies meurtrières envers les enfants. Comme on prévient ça, je suis fier pour que les enfants ne puissent pas attaquer par ces maladies et si, ils sont attaqués, ça ne peut rien faire parce qu’il y a déjà des vaccins dans le corps des enfants.»  

Interrogée sur sa motivation de faire vacciner ses enfants, Madame Lydia Maombi, une mère des trois enfants qui est venue pour faire vacciner son enfant, répond : « Depuis ma grossesse, on m’apprenait déjà l’importance du vaccin. C’est comme ça que dès la naissance de mon premier enfant, je l’ai amené pour prendre les vaccins afin d’éviter certaines maladies qui existent où qui peuvent apparaître. je les amène tous et ils grandissent bien sans quelques maladies, » dit-elle.

Elle appelle d’autres mamans à venir faire vacciner leurs enfants, qu’elles n’attendent pas les bruits selon lesquels les blancs nous amènent les vaccins pour abîmer nos enfants, car les vaccins protègent les enfants avec toute sorte d’épidémies.

Rappelons que les vaccins de routine que ces dames administrent aux enfants de 0 à 15 mois de naissance, selon le calendrier vaccinal sont entre autres : « à la naissance, l’enfant reçoit  le BCG (contre la tuberculose) et le VPO 0(vaccin anti poliomyélite oral) ; à un mois, il reçoit au moins 4 antigènes : le VPO1, DTC (vaccin contre le tétanos), le pentavalent, le VPI (contre la poliomyélite paralytique) et le Rota virus ; à deux mois et demi et à trois mois et demi, il reçoit les mêmes antigènes ; du cinq au neuvième mois, il vient pour la pèses ; au 9e mois, il reçoit le VAR (vaccins Anti, rougeole) et le VAA pour la fièvre jaune ; et à 15 mois, il reçoit les VAR. Là, c’est considéré que l’enfant est déjà huminisé. Le Calendrier prévoit que l’enfant continue de faire la pèse pour savoir comment est sa croissance jusqu’à 5 ans.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page