mars 1, 2024

Bukavu : 10 ans de partenariat entre l’HPGRB et le CICR, plus de 3000 blessés par armes soignés

Spread the love

L’Hôpital Provinciale Général de Référence de Bukavu, HPGRB et le Comité International de la Croix-Rouge, CICR viennent de totaliser 10 ans de partenariat pour la prise en charge des blessés par armes dans la province du Sud-Kivu et ses environs. 

Au cours d’une conférence de presse organisée par ces deux partenaires ce 06 septembre 2023 à l’HPGRB, le Médecin Directeur, Guy Mulinganya a brossé les grandes réalisations issues de ce partenariat 10 ans après.

« Plus de 3 000 blessés ont déjà été prises en charge par le CICR qui est à l’écoute des problèmes des patients. Il a contribué à la meilleure condition d’hospitalisation pour ces derniers malgré les conflits qui peuvent les opposer. Il a suggéré l’arbitrage et à diminuer les tensions, car ils se battaient à l’hôpital avec des armes, mais actuellement grâce au CICR, la paix règne. Il y a eu transfert des compétences par la formation, construction et l’équipement d’une buanderie moderne, la construction d’une salle de stérilisation centrale, réfection de centre d’hospitalisation, l’approvisionnement de l’eau à l’hôpital, la construction d’une zone des déchets, l’acquisition d’un charroi automobile à un prix concurrentiel et l’aide avec les matériels biomédicales. Il intervient également dans l’enrichissement du Bloc opératoire qui sera bientôt mis en œuvre, » dit-il.

Il insiste sur le fait que ce 6 septembre 2023 est, un jour, mémorable pour les deux institutions travaillant dans le cadre de la coopération sanitaires et médico-sociale. L’hôpital et le CICR sont inspirés par l’idée que toute personne quels que soient son origine et son parcours à droit aux soins de qualité.

Sur quoi repose ce partenariat !

Les axes de collaboration préalablement définis, portent sur :

– la coordination de prise en charge qui consiste à une participation et suivi des patients par l’intervention des personnels hospitaliers sur le lieu de vie pour ce qui sont dans les milieux reculés ;

– la coordination des professionnels de santé consiste au travail conjoint entre les équipes de l’HPGRB et du CICR auprès des personnes prises en charge sous la responsabilité de l’hôpital et particulièrement en chirurgie et en soins de réadaptation ;

– l’insertion des personnes après leurs guérisons et la formation des professionnels paramédical, techniques et ouvriers.

L’HPGRB s’est engagé par ces actions à prévenir les re-hospitalisation d’urgence et facilité l’accès aux dispositifs des soins mis en place au sein du département de chirurgie ainsi que l’accès aux soins dispensés dans différents locaux où sont internés les patients prises en charge par le CICR. Il met à disposition des locaux ou la main d’œuvre selon les termes de l’accord.

Le CICR prend les blessés par armes en charge d’une manière holistique et s’engage à renforcer les capacités du personnel, notamment dans le cas du stage d’immersion et de formation en chirurgie.

Notons que le tout premier centre de formation en chirurgie de guerre en Afrique Centrale sera érigé au sein de l’HPGRB grâce au CICR dans quelques mois et qui fonctionnera sous la collaboration du CICR, de l’HPGRB et de la faculté de médecine de l’Université Catholique de Bukavu, UCB.

Divin Cirimwami. 

You cannot copy content of this page