mars 1, 2024

Bukavu : les leaders politiques sont des adversaires et non des ennemis 

Spread the love

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, publié le 07 septembre 2023 dans le groupe WhatsApp du média « Mabadiliko.Fm » où l’on peut voir des militants portants des drapeaux du parti politique AFDC à l’accueil du Ministre national de l’économie et président national du parti politique UNC scandant des chants d’insultes « VK Mwizi » pour dire Vital Kamerhe voleur.

Cette vidéo a suscité de la part des militants de l’UNC qui considèrent cela comme une énième provocation de l’AFDC. Des échanges entre les militants de ces deux partis sont allés dans tous les sens. Pour les uns le leader de l’UNC comme un voleur qui n’a aucune réalisation au Sud-Kivu et pour les autres, le président de l’AFDC est un faux leader qui ne pense qu’à sa famille en premier et n’a aucune inspiration à donner aux militants de l’UNC.

Dans un contexte électoral, ces propos peuvent provoquer les violences. Les attaques personnelles tout comme les injures contre les leaders politiques ne peuvent qu’engendrer des violences, car leurs militants chercheront à tout prix comment se venger.

Les militants des partis politiques doivent promouvoir la tolérance mutuelle. La période électorale ne doit pas transformer les adversaires politiques en ennemis politiques. Les militants des partis politiques doivent s’abstenir de s’insulter mutuellement car leurs leaders politiques savent bien qu’ils sont adversaires et non ennemis. La preuve est qu’ils se rencontrent souvent pour discuter du partage des postes au sein de leur famille politique.

Les militants ne doivent pas se battre, ni accepter d’être manipulés sous prétexte qu’ils veulent défendre tel leader contre un autre, car, il est fort possible qu’après les élections ces mêmes leaders qui les opposent, se retrouvent dans un même salon politique dans le but de tisser des alliances pour le partage des postes. Dans ce, que gagnerait un militant blessé dans les altercations dues à l’intolérance politique. L’histoire politique récente de la RDC l’a démontré avec des anciens membres du FCC de Joseph Kabila aujourd’hui dans l’Union Sacrée de Félix Tshisekedi.

Les autorités à tous les niveaux doivent punir ceux qui s’adonnent aux injures, aux diffamations afin d’avoir un processus électoral apaisé.

Avec Prince Centwali

You cannot copy content of this page