avril 22, 2024

RDC : « les images de la biodiversité utilisées par différentes structures seront  payables » Eve Bazaiba

Spread the love

Les Etats, les entreprises et les privés qui utilisent les images de la biodiversité pour des raisons commerciales ou pour toute autre fin sont désormais obligés à payer dans les bénéfices qu’ils reçoivent, une somme pour supporter la biodiversité. Cette décision a été prise ce jeudi 28 septembre 2023 à Kinshasa dans une réunion tenu au Ministère National de l’Environnement par le comité consultatif sur la mobilisation des ressources en faveur de la biodiversité.  

Les travaux ont mis en exergue les mécanismes de financement pour la protection de biodiversité.

À cette occasion, le comité a saisi l’opportunité pour lancer l’initiative proposée par la RDC et des stratégies de mobilisation additionnée des ressources.

La VPM et Ministre de l’Environnement, Madame Eve Bazaiba a dans une interview accordée à nos confrères de Kinshasa, proposé qu’il y est la création d’un fond spécial qui va aider les Etats à soutenir la biodiversité.

« Nous avons donné les exemples comme la marque Jaguar qui est acheté parce qu’il y a le prestige de jaguar. Donc, nous sollicitons que cette entreprise puisse tenir compte de la protection de l’espèce jaguar. Nous avons Rat Loren, Lacoste, nous avons d’autres Etats qui utilisent les images de l’aigle et les équipes qui utilisent le lion, le Léopard, le Zèbre. Il faut qu’on sache la quotité des bénéfices qu’ils sont entrain de mobiliser, pour soutenir la biodiversité qui est en voie de disparition à cause notamment de réchauffement climatique. Parce que vous les savez, la maison de la biodiversité, c’est les forêts et lorsque nous vivons la déforestation dégradation de l’environnement, c’est la biodiversité, la faune et la flore qui empathie, «  indique-t-elle.

Et d’ajouter :

« Cela a été accepté par la convention-cadre des Nations Unies, PNUD et autres agences du système des Nations Unies, d’autant plus il y a même une entreprise qui utilise souvent le logo du lion dans ses chocolats et cette entreprise avait déjà commencé a contribué en ce sens. »

Pour rappel, le cadre mondial sur la biodiversité avait adopté à l’issue de la COP15 à Montréal la restauration d’au moins 30 % des écosystèmes terrestres, la création selon la demande de la RDC d’une nouvelle branche de financement dédié à l’application de cet accord historique.

Mitterrand Rukozo

You cannot copy content of this page