avril 22, 2024

Nord-Kivu : le collectif des victimes de l’agression Rwandaise, donne 48h à l’EAC pour dégager

Spread the love

Un délai de 48 heures est accordé à cette mission de l’EAC de quitter le sol congolais faute de quoi, il va user de ses prérogatives constitutionnelles reconnues à tous les Congolais, de recourir à la rue pour obtenir ce retrait de gré ou de force, note un communiqué du CVAR (collectif des victimes de l’agression Rwandaise) M23, RDF rendu publique ce 13 octobre 2023.

Pour CVAR, pendant que toute la population de l’Est est enthousiaste suite à la montée en puissance de la résistance populaire et que tous le déplacés de guerres ainsi que les réfugiés attendent la libération totale de ses entités par les jeunes résistants congolais et les FARDC.

Pour eux, il est très dommage de constater que les éléments de l’EAC du contingent Ougandais, Kenyan et Sud Soudan se caractérisent par une compromission et d’une collaboration étroite avec les terroristes RDF-UPDF-M23 au détriment du gouvernement congolais qui les a invités. Tout en condamnant cette attitude frisant une complicité notoire, le CVAR se joint à tous les autres organisations de la société civile et à tout le peuple congolais pour exiger le départ immédiat de ce contingent

Il demande l’activation de tous les instruments et mécanismes régionaux tant qu’internationaux pour que ces auteurs répondent de leurs actes et que les victimes trouvent réparation.

Huguette Namwezi (stagiaire)