avril 22, 2024

Sud-Kivu : des journalistes formés sur la sensibilité au genre en période électorale

Spread the love

La sensibilité au genre, c’est le fait de comprendre les rôles et les inégalités auxquelles font face le genre dans la communauté et encourager le genre de jouer ses rôles tout en faisant un effort pour mettre fin aux inégalités.

C’est le gros des matières apprises par les quelques journalistes de la province du Sud-Kivu, lors d’un atelier de formation sur la couverture médiatique sensible au genre en contexte électoral pour la promotion politique des femmes. Atelier organisé par la section genre de la MONUSCO en collaboration avec l’Union de la Presse du Congo, UN PC section du Sud-Kivu ce 3 novembre 2023, dans la salle Alpha de la Monusco à Bukavu. 

Pour l’Union Nationale de la Presse du Congo, à travers son Secrétaire Égide Kitumaini, les journalistes en RDC, jouent un rôle prépondérant pour que les élections soient apaisées, inclusives, indépendantes.

« La couverture médiatique sensible au genre pour la promotion de la participation politique de la femme, est une approche à laquelle nous avons tous adhéré avec tous les efforts consentis par l’Association des Femmes des Médias à travers la Charte pour la promotion du genre dans les médias, » explique-t-il.

Et d’ajouter :

« Aujourd’hui, AFEM a balisé le chemin avec l’appui de la MONUSCO, de l’UNPC et l’accompagne du ministère de communication et médias, nous nous retrouvons ici pour partager les expériences et définir une perspective sui pourra faire en sorte que les femmes participe politiquement à tous les niveaux ». 

De son côté, la division genre de la MONUSCO espère qu’à travers cet atelier de formation, les journalistes ont acquérit un certain nombre des compétences, connaissances et un rappel des notions déjà acquises.

« Nous attendons de vous, de pouvoir utiliser ce que vous avez apris ici. Il ne suffit pas d’avoir la connaissance, mais il faut la traduire en pratique pour que réellement vos medias deviennent sensible au genre et que cela puisse contribuer à la participation politique des femmes. Parce-que ensemble avec vous, nous avons découvert que c’est très important que les femmes participent politiquement, car il y a des enjeux en termes de droits et de justice de genre ; la démocratie et bonne gouvernance et aussi une question de développement », dit-il.

l’Union Nationale de la Presse du Congo, section du Sud-Kivu appelle les journalistes à œuvrer dans cette approche, toujours équilibrée dans la collection, le traitement et la diffusion des informations ; des donner la parole à la femme ; aux jeunes et aux personnes vivant avec handicap pour que les élections soient inclusives.

Notons que cet atelier de formation s’est clôturé par la remise des attestations de participation.

Divin Cirimwami. 

You cannot copy content of this page