février 27, 2024

Élections RDC : Bukavu, les craintes de certains candidats et satisfaction d’autres 

Spread the love

La date mythique du 20 décembre 2023 est afin arrivée. Les élections  ont eu lieu. Lors d’une décente sur terrain ce jour de vote, votre rédaction a eu à s’entretenir avec certains candidats venus remplir leur devoir civique. 

Pour certains, il y a transparence dans les élections et pour d’autres, ce sont les plus mauvaises élections organisées en RDC depuis la nuit de temps.

Modeste Bahati Lukwebo, remercie le chef de l’Etat ainsi que la CENI pour ce qu’il qualifie de réussite dans l’Organisation des élections libres et démocratiques.

« Je suis venu élire mon président de la République, je viens voter pour moi-même, je viens de voter à la députation provinciale sur la liste de notre regroupement politique ainsi qu’au municipal. En-tout-cas le processus se déroule normalement, » déclare-t-il.

Pour Jean Chrystome Kijana, la population montre le désir de voter, mais malheureusement, il y a plusieurs problèmes techniques et ça l’inquiète.

« Voter, c’est un droit civique. La CENI doit mettre tout en marche pour que les gens puissent voter même s’il faut 48 heures. Les élections d’aujourd’hui sont les plus chaotiques. Elles sont très mal organisées, à partir même de l’octroi des cartes de l’électeur de mauvaise qualité. Les machines pausent problèmes. Je suis en train de craindre que ces organisations mal organisés comme ça, puissent nous amener dans des situations qui puissent mettre en péril la paix et la sécurité dans ce pays, » craint-il.

De son côté, Adolphe Bandeke craint que tout le monde ne pourra pas voter vu qu’ils ont commencé en retard. Il demande la diligence de la CENI pour permettre aux électeurs de faire leurs choix.

« Il est 16h, il y a encore un engouement. Je demande à la CENI d’arriver jusqu’à 20h pour permettre à tout le monde de voter. Si tout le monde voté, il y aura transparence, mais dans le cas contraire il y a des problèmes. Le problème ce n’est pas la population, mais la CENI, » croit-il.

Rappelons que la CENI a accordé ce jeudi 21 décembre 2023, une mesure de grâce pour les bureaux qui n’ont pas ouvert leurs portes hier mercredi afin de permettre à tout Congolais de voter.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page