mai 20, 2024

Sud-Kivu : des journalistes s’engagent à faire de leurs plumes, un instrument de paix

Spread the love

Des journalistes des médias d’informations en ligne du Sud-Kivu ont reçu une formation de trois jours sur le journalisme en ligne pour la cohésion sociale, du 18 au 20 janvier 2024 à l’issue de laquelle, ils s’est sont engagés à faire de leurs plumes, un instrument de paix.

Une formation organisée par la Synergie des Médias pour l’Union des forces (SYMUF) en partenariat avec la coopération suisse (DDC), a été dispensée par Coralie Pierrett, formatrice et journaliste à RFI.

Les participants ont appris les bases de l’écriture web, du fact-checking, de la lutte contre les discours de haine, du journalisme sensible aux conflits et du journalisme mobile.

À l’issue de la formation, les participants se sont engagés à faire usage de leurs plumes pour consolider la paix et la cohésion sociale dans différentes communautés du Sud-Kivu.

« Je pense que nous journalistes, nous avons un rôle très important à jouer ici et ailleurs pour que la paix règne dans le pays et c’est un avantage car nous avons plusieurs canaux diffusion notament :les réseaux sociaux, les plates-formes numérique. C’est à quoi je m’engage, fait savoir Josué Musole.

De son côté, Poivre d’Arvor Badibanga, journaliste web s’engage en rentrant dans les rédactions de publier ou de diffuser des informations qui prônent la paix et cohésion sociale au lendemain du processus électoral.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du nouveau volet « appui médiatique à la gouvernance électorale au Sud-Kivu » du projet « amélioration de la gouvernance locale au Sud-Kivu », exécuté par la SYMUF.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page