février 26, 2024

Bukavu : une pièce de théâtre sensibilisatrice sur les violences faites aux femmes et aux jeunes filles

Spread the love

Dans le but de sensibiliser la communauté locale aux violences faites aux jeunes filles en milieu scolaire et aux femmes à milieux professionnels et à domicile, la Synergie d’Initiative pour le Grand Lac (SYNIGEL), en partenariat avec le Comité Diocésain Justice et Paix (CDJP), avec l’appui financier du Secours Catholique, a organisé une activité socio-culturelle le mercredi 24 janvier 2024 à la salle Kataliko de la Paroisse de Panzi, en commune d’Ibanda, dans la ville de Bukavu.

L’activité a réuni plus de 500 personnes, dont des jeunes filles, des femmes, des hommes, des élèves et enseignants, des parents et des responsables communautaires. Au programme, une pièce théâtrale sur les droits des jeunes filles et la lutte contre les violences faites aux femmes à domicile et à milieu professionnel, l’interprétation de chants et de danses, ainsi qu’un débat avec les participants.

Maître Annie Binja, membre de SYNIGEL et facilitatrice de cette activité, a expliqué l’importance de cette activité.

« Après plusieurs formations de sensibilisation faites dans la communauté, aujourd’hui c’était une activité culturelle, et pour être explicite, il y a des filles que leurs parents n’arrivent pas à les amener à l’école, disant qu’il n’y a pas internet de les faire étudier car elles vont se marier. Pourtant à nos jours, tous les enfants sont égaux et même les filles ont droit d’aller à l’école parce qu’elles aussi ont cette capacité de pouvoir contribuer au développement de notre communauté, » a-t-elle expliqué.

La pièce de théâtre a montré comment les jeunes filles subissent des violences physiques, sexuelles et psychologiques en milieu scolaire. Elle a également mis en lumière les difficultés que rencontrent les femmes pour exercer leurs droits et pour être associées aux instances de prise de décision.

Les chants et les danses ont permis de sensibiliser les participants aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles. Ils ont également saisi l’occasion d’appeler les participants chacun à son niveau à combattre la discrimination faite à l’égard de la jeune fille sur le plan éducatif.

Le débat avec les participants a été riche et fructueux. Les participants ont échangé sur les moyens de prévenir et de combattre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles. Ils ont également proposé des solutions pour améliorer la situation des femmes et des jeunes filles dans la communauté.

Notons que cette activité a permis de sensibiliser les participants aux violences faites aux jeunes filles en milieu scolaire et d’échanger sur les moyens de les prévenir et de les combattre.

Mitterrand Rukozo

You cannot copy content of this page