avril 21, 2024

Bunyakiri : la Dynamique Femme et Enfant et la RCBu sensibilisent des élèves sur la paix et l’équité

Spread the love

«L’éducation est un levier essentiel pour la promotion de la paix et de l’égalité en RDC,»c’est le message clé de la conférence-débat organisée par l’organisation Dynamique Femme et Enfant (DFE), en collaboration avec la Radio Communautaire Bunyakiri (RCBu) et son club de jeunes filles reporters, à l’intention des élèves de l’Institut Kando, ce samedi 9 mars 2024 à Bunyakiri, dans le territoire de Kalehe, au Sud-Kivu.

Cette journée d’échange scientifique, coïncidant avec la célébration du mois de la femme, visait à sensibiliser les élèves à la problématique de la paix et de la sécurité en RDC, et à les encourager à devenir actifs dans la consolidation de la paix, tant dans leur environnement scolaire que familial.

Esther Mubalama, responsable des programmes à la DFE, souligne l’importance de cette initiative dans cette entité touchée par des conflits armés : « nous avons organisé cette conférence pour les sensibiliser sur le rôle qu’ils doivent jouer pour la cohésion sociale au sein de notre communauté ; de conscientiser ces jeunes en tant qu’acteurs de leur propre éducation. Qu’ils puissent s’investir davantage pour avoir une bonne éducation, » déclare-t-elle.

De a part, Simon Weteshi, directeur de la RCBu, a mis en lumière le rôle crucial de la radio communautaire, dans la quête et le maintien de la paix.

« Cette radio est un don du Gouvernement congolais à la communauté de Bunyakiri. Et sa dotation depuis 2008 entrain dans le cadre d’un programme visant la restauration de la paix dans l’Est de la RDC. C’était également pour qu’il y ait réduction, voire la fin des violences des groupes armés dans notre entité. C’est un outil de communication de masse dont tout le monde doit se servir pour contribuer à la consolidation de la paix, » a-t-il soutenu.

A l’issue de cette séance, l’Abbé Anaclet Habiragi, préfet de l’Institut Kando, a exprimé sa satisfaction quant au choix de son établissement pour accueillir cet événement enrichissant, centré sur les thèmes de la paix et de l’égalité.

« Nous sommes honorés en ce jour pour ce choix particulier porté en notre faveur, en cette matinée scientifique, nous nourir scientifiquement. Nous pensons que ce thème va contribuer à l’éducation, mais également la recherche de la sécurité et la paix en RDC. Merci d’être venus, et de nous avoir choisi, » a outenu l’abbé Anaclet.

Les élèves, acteurs clés de cette conférence, ont à leur tour manifesté leur enthousiasme et se sont engagés à devenir des ambassadeurs de la paix et de l’égalité, non seulement au sein de leur établissement mais aussi dans leurs communautés respectives.

Eliya Muzaliwa, l’un des élèves, témoigne de cette expérience transformative : « Nous venons d’être sensibilisés en rapport avec la paix. Nous sommes très contents parce que cette conférence nous a beaucoup appris. Moi aussi, à partir de maintenant, je vais être acteur de l’égalité et de la paix. Nous remercions les organisateurs. »

Notons que cet événement s’est déroulé dans l’enceinte de la grande salle de la paroisse Yesu Mshindaji de Bunyakiri/Kando, située dans le groupement de Kalima, en territoire de Kalehe.

Gédéon Maele et Simon Weteshi Mihona/Rédaction RCBu

You cannot copy content of this page