juin 15, 2024

Sud-Kivu : « l’hygiène menstruelle, les hommes sont aussi concernés, » Douce Namwezi

Spread the love

À l’occasion de la Journée Internationale de l’Hygiène Menstruelle ce 28 mai 2024, nous avons interviewé Madame Douce Namwezi, Directrice de l’ONG Uwezo Africa Initiative à Bukavu. Elle évoque l’état actuel de l’hygiène menstruelle, l’implication cruciale des hommes, les efforts de son organisation et la nécessité d’une politique gouvernementale proactive.

L’hygiène menstruelle reste largement négligée en République Démocratique du Congo. Cette lacune se manifeste cruellement dans les écoles dépourvues d’installations sanitaires adéquates, ainsi que dans les lieux de travail où l’accès à des produits hygiéniques est insuffisant. À Bukavu, cette réalité persistante affecte gravement les femmes et les filles, soulignant un problème urgent.

Dans les zones rurales, la précarité menstruelle s’aggrave avec la pauvreté, obligeant souvent les femmes à recourir à des matériaux inappropriés, exposant ainsi leur santé à des risques. De plus, les tabous entourant la menstruation exacerbent les défis, entraînant parfois des conséquences dramatiques telles que l’abandon scolaire des filles.

Les hommes ont un rôle crucial à jouer dans la promotion de l’hygiène menstruelle. « Normaliser les discussions sur ce sujet tabou est essentiel pour favoriser une compréhension et un soutien accrus. Les hommes doivent soutenir activement leurs proches en fournissant un environnement ouvert pour discuter de la menstruation et en contribuant à la disponibilité des produits hygiéniques, «  dit-elle.

Uwezo Africa Initiative s’engage à combler le fossé en fournissant des serviettes hygiéniques fabriquées localement, en partenariat avec des couturières locales. La distribution gratuite de ces produits dans les écoles vise à soutenir les jeunes filles vulnérables et à normaliser l’accès à l’hygiène menstruelle.

Cependant, une approche à plus grande échelle est nécessaire. La nécessité d’une politique publique dédiée à l’hygiène menstruelle est impérative. « Le gouvernement congolais doit reconnaître cette question comme un droit fondamental et allouer des ressources adéquates pour garantir son respect. Cela nécessite une sensibilisation accrue, des investissements dans les infrastructures et un accès gratuit aux produits hygiéniques pour toutes les femmes congolaises, » a-t-elle déclaré.

La journée internationale de l’hygiène menstruelle est une occasion de rappeler que l’hygiène menstruelle est un droit fondamental pour toutes les femmes et les filles. Cette journée à été célébrée sous le thème : « pour un monde adapté aux règles ».

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page