juin 15, 2024

Bukavu : les responsables des médias et autorités locales formés sur la loi de la presse et le DIH

Spread the love

L’association des Femmes des Médias (AFEM), avec le soutien financier de l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Kinshasa, a organisé une formation à l’intention des responsables des médias et des autorités locales sur le droit international humanitaire et la loi sur la presse ce vendredi 07 juin 2024 à Bukavu.

L’objectif de cette formation était de promouvoir un environnement sûr et sain pour l’exercice de la liberté d’expression, ainsi que de favoriser un climat de paix et de collaboration entre les autorités et la presse.

Mme Julienne Baseke, Coordonnatrice de l’AFEM, a souligné le rôle crucial d’une presse libre, inclusive et indépendante dans le contrôle démocratique, en particulier dans les contextes de conflit et post-électoraux.

« On a vu et on continue de voir comment les droits humains sont foulés aux pieds. Hors c’est la presse qui joue le rôle d’informer et continuer de dénoncer et de relayer de fois, de manière inclusive afin que tout ce qui se passe soit connue. Et comme on le dit un homme sous informer, c’est un danger public. »

Mme Baseke a également rappelé l’importance de l’accès à l’information publique pour les journalistes et la population.

« L’accès à l’information publique continue d’être un grand défi et la plus part des fois on déplore le fait que les journalistes et les autorités travaillent comme des groupes rivaux, pendant que nous sommes coopérer et à collaborer parce que les autorités ont également besoin de ce travail des journalistes pour la population puisse les accompagnés dans leurs mandats, dans leurs missions en tant que police, armée, autorité judiciaire et service étatiques. »

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet « une presse libre, professionnelle, inclusive et plurielle pour l’accès des différentes couches sociales à l’information fiable au nord et Sud-Kivu ».

En conclusion, cette formation a permis de renforcer les capacités des responsables des médias et des autorités locales en matière de droit international humanitaire et de loi sur la presse. Elle a également contribué à promouvoir un dialogue constructif entre les deux parties.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page