février 28, 2024

RDC : parmi les 82 candidats dont leurs suffrages ont été annulés par la CENI, trois du Sud-Kivu

Spread the love

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) vient d’annuler par la Décision n° 001/CENI/AP/2024 du 05 janvier 2024, les élections législatives, provinciales et communales et des suffrages dans certains bureaux et centres de vote. Au total, 82 députés sont victimes de cette décision, dont trois dans le Sud-Kivu. 

Selon la CENI, cette décision fait suite à son Communiqué de Presse n° 085/CENI/2023 du 23 décembre 2023 relatif à la mise en place d’une commission d’enquête sur la perturbation du déroulement des scrutins combinés du 20 décembre 2023, notamment par des actes de violence, de vandalisme et de sabotage perpétrés par certains candidats mal intentionnés à l’endroit des électeurs, de son personnel, de son patrimoine et du matériel électoral.

Les trois candidats de la circonscription électorale de Kalehe dans Sud-Kivu dont leurs suffrages ont été annulés sont en autres : Ndagijimana Simparika Grevisse du regroupement politique AAeC ; Nkundamantungo Kagango Augustin de l’UDPS/Tshisekedi et de Burafiki Sebatware Johnson du regroupement politique AADD, tous pour fraude, corruption, intimidation des électeurs, vandalisme de matériel électoral, bourrage d’urne et détention illégale des DEV.

Cette décision a été prise sur pieds des articles 29, 30 et 31 de la Loi organique n° 13/012 du 19 avril 2013 portant organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante telle que modifiée et complétée à ce jour donnant pouvoir à la CENI de se saisir et être saisie de toute question généralement quelconque relevant de sa compétence et en délibérer, notamment de toute violation des dispositions législatives et réglementaires régissant les élections par les autorités politico-administratives, les partis politiques en compétition, les candidats, les électeurs, les observateurs et les témoins.

La CENI souligne que la Commission ad hoc continue à enregistrer les dénonciations en rapport avec les cas de vandalisme, de détention illégale des dispositifs électroniques de vote ainsi que de violences perpétrées sur les électeurs et le personnel de la CENI. Les sanctions appropriées seront prises à l’endroit de tout candidat et agent de la CENI qui serait impliqué dans les cas précités.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page