mai 20, 2024

Bukavu : messe en mémoire des martyrs de l’indépendance célébrée par l’Église catholique

Spread the love

« Pour construire, il faut construire en enfants Dieu, » a dit le Monseigneur François-Xavier Maroy, archevêque métropolitain de Bukavu lors d’une messe qu’il a présidé ce jeudi 4 janvier 2024 avec les jeunes des doyennés Bukavu 1 et 2 à l’occasion du 65e anniversaire la journée nationale des martyrs de l’indépendance de la RDC.

Dans son allocution, le métropolitain de Bukavu dit qu’on ne se limite pas aux réclamations d’une indépendance vide, mais plutôt, on réfléchit sur l’être dépendant en tant que patriote dans une nation. Quand on est enfants de Dieu, on se force à lutter contre les antivaleurs, et à vivre en homme droit.

« La situation actuelle de notre pays est développée sur les antivaleurs ce qui fait aggraver les conditions de vie du peuple congolais que nous sommes, » indique-t-il.

Maroy déplore la non-participation des autorités politico-administratives à cette célébration eucharistique, pourtant elles pourraient être là pour prier avec les jeunes afin de remémorer les martyrs de l’indépendance. « Après 65 ans, la RDC est parmi les rares pays qui, au lieu d’avancer ne font que reculer, »  a-t-il conclu.

De sa part, Monsieur l’Abbé Innocent Akili, aumônier diocésain des jeunes de Bukavu fait savoir que c’est une habitude de célébrer la journée des martyres de l’indépendance avec les jeunes sous l’initiative du Monseigneur François Xavier Maroy.

« C’est dans le but d’éveiller la conscience de jeunes, la conscience d’appartenir à ce pays, de l’aimer, de travailler pour lui et non seulement pour son présent, mais aussi pour son avenir. En prenant comme exemple, les martyrs de l’indépendance qui ont accepté de perdre leurs vies pour le bien-être de leur patrie », renseigne-t-il.

Pour rappel, après cette célébration eucharistique, les jeunes ont participé dans une conférence animée par Monsieur l’Abbé Jean-Pierre Muhingisa curé de la paroisse Saint François Xavier de kadutu sous le thème : « les grandes lignes historiques de la RDC et les enjeux postélectoraux. »

Cosna Muhigwa

You cannot copy content of this page