avril 22, 2024

Présidentielle RDC : qui est la seule femme parmi les 24 candidats ? 

Spread the love

Marie-Josée Ifoku la seule femme qui s’est lancée pour la énième fois dans la course présidence en République Démocratique du Congo. La présidente de l’alliance des Élites pour un Nouveau Congo (AeNC) est ainsi l’unique femme parmi le 24 candidats à vouloir être à la tête du Pays. 

Des balais dans les mains, symbolisant la rupture du système des prédateurs qui dirigent la RDC depuis l’indépendance, jusqu’à nos jours. Marie José Ifoku, une dame de fer, et ambitieuse qui a brisé toutes préjugés et stéréotypes selon lesquels la femme ne peut pas être présidente d’un pays. Elle s’est engagée a competir avec les hommes quelles que soit leurs dimensions et taille politique.

Animée d’un grand espoir et de ses multiples expériences dans la gestion de la chose publique, elle se dit confiante a remporter les élections présidentielles, qui lui permettront de déboulonner le système longtemps décrié par les congolais à travers la kombolisation de la RDC qui est sa vision quinquennale pour diriger le pays.

Cette dame compétitrice a sollicité au président Kadima l’organisation de véritables élections pour corriger les erreurs de trois cycles passés ou les élections ont été toujours contestées faute de la légitimité et transparence.

Qui Marie José Ifoku ?

Marie-Josée Ifoku passe une partie de son enfance entre la Hollande et la Belgique avant de terminer ses études secondaires au lycée Kabambare de Kinshasa. Ensuite, elle poursuit en France des études universitaires en PAE (Pouvoir Administration et Échange) à Paris 8. Plus tard, à l’université du Québec à Hull, elle continue des études en administration. Au Canada, elle travaille comme agent immobilièr et ensuite chez un concessionnaire automobile Ford.

Marie-Josée Ifoku revient s’installer en République démocratique du Congo en 2004 où elle travaille pour les sociétés Tractafric et ATC en tant que directrice commerciale, et Congo Motors au poste de directrice générale.

Sa carrière politique

En 2015, Marie-Josée Ifoku fera son entrée en politique au poste de Commissaire spéciale adjointe de la Tshuapa (province issue du démembrement de la grande province de l’Équateur) avant d’y exercer les fonctions de Vice-gouverneur et par la suite celle de Gouverneure jusqu’aux élections.

À présent, elle se consacre à la direction de son parti politique centriste appelé AeNC (Alliance des Élites pour un Nouveau Congo)

Notons que la liste définitive des candidats à la présidence sera publiée le 18 novembre 2023, annonce la CENI.

Mitterrand Rukozo