avril 25, 2024

Ibanda: confusion et colère au marché de Nyawera , la Bourgmestre nie la vente de l’espace

Spread the love

Le marché de Nyawera, situé dans la commune d’Ibanda à Bukavu, a connu une vive tension ce samedi 9 mars 2024 suite à la décision de la Bourgmestre a.i., Madame Furaha, de vendre des espaces aux commerçants. En colère, ces derniers ont décidé de boycotter la vente et de ne pas ouvrir leurs stands, exigeant le respect de leurs droits.

Scandant des chansons et arborant des bandeaux noirs sur la tête, les commerçants du marché de Nyawera se sont rassemblés devant le marché pour manifester leur indignation. Ils ont exprimé leur colère et décidé de ne pas ouvrir leurs boutiques, paralysant ainsi l’activité du marché.

La source de leur mécontentement réside dans une lettre de mise en demeure signée le 8 mars par la Bourgmestre a.i., Madame Furaha Toto. Cette lettre leur demande de quitter les lieux qu’ils occupent dans un délai de trois jours pour s’installer dans un hangar construit au-dessus du marché afin de permettre la réhabilitation de l’endroit.

Monsieur Pascal Bisimwa, chef de rayon viande, regrette cette décision, car il estime qu’elle vise à laisser un champ libre à la personne qui aurait acheté cet espace. « Il est regrettable que les autorités, qui sont censées protéger les biens de l’État, soient les premières à les vendre », déplore-t-il.

Madame la Bourgmestre a, quant à elle, nié toute accusation de vente du marché. « Personne n’a vendu un centimètre du marché et personne ne possède de document prouvant que c’est le cas. »

Elle a qualifié cette situation de « confusion créée par des personnes mal intentionnées » et a appelé les vendeurs au calme.

Un délai de trois jours a été accordé aux commerçants pour se déplacer pouvons lire dans cette lettre. La situation reste tendue et l’avenir du marché de Nyawera est incertain.

Mitterrand Rukozo 

You cannot copy content of this page