avril 21, 2024

Présidentielle RDC : « je n’ai pas demandé à mes cadres de ne pas postuler », Martin Fayulu

Spread the love

Invité du journal sur TV5 Monde du 4 octobre 2023, le candidat à la présidentielle de 2023 en RDC, Martin Fayulu Madidi affirme ne pas avoir demandé à ses cadres de ne pas postuler aux niveaux législatifs et municipaux. 

Journaliste : Martin Fayulu, vous aviez demandé aux cadres de votre Coalition Lamuka de ne pas présenter des candidatures scrutins législatifs et locaux, mais si vous passez comme président, comment comptez-vous diriger sans majorité ni aucun député ? 

Martin Fayulu : il faut d’abord rectifier, je n’ai pas demandé à mes cadres de ne pas se présenter, nous avons pris une décision en tant que coalition, en tant que groupe politique. Ce même groupe, qui a dit, faisons pression, demandons la transparence, demande la fiabilité du fichier électoral. Et c’est ce même groupe qui a dit, on n’a pas répondu favorable à notre demandé, maintenant comme les évêques catholiques et les pasteurs protestants ont dit qu’il y avait une autre contrôle citoyen qui pouvait se faire au niveau de comptage, au niveau des bureaux de vote, et le même groupe à décidé de déposer ma candidature.

Il ajoute que ce n’est pas encore peine perdue parce que ses candidats députés nationaux et provinciaux vont battre campagne avec lui et que s’il gagne, ils vont travailler avec lui.

Par ailleurs, il estime suivre la voix du peuple qui pourrait lui demander de se râler avec d’autres candidats de l’opposition.

« Il ne s’agit pas de division entre les candidats opposants, il s’agit d’un rendez-vous entre le peuple et l’un de ses fils pour diriger le pays, pour changer les choses. Monsieur Tshisekedi n’a aucune chance, il ne pourra jamais gagner. Je ne pense même pas, qu’il pourra être aligné comme 3e ou 4e candidat. Donc le combat est là, c’est le combat du peuple et il va décider qu’il va mettre à la tête du pays, «  conclut-il.

Néanmoins, il demande au président de la CENI de mettre en place un cadre de concertation des candidats président de la République et la CENI, pour discuter des règles du jeu.

Divin Cirimwami

You cannot copy content of this page