• décembre 3, 2023 11:18

RDC- situation de la GECAMINE : la CASC parle d’une interprétation biaisée du rapport de l’IGF

Nov 7, 2023
Spread the love

Dans une déclaration rendu publique ce 07 novembre 2023 sur la situation que prévaut la Générale des Carrières et des Mines (GECAMINES SA), le Collectif d’Actions de la Société Civile, CASC en sigle, dit suivre de très près cette situation de soupçon de détournements à hauteur de 10 millions de dollars par certains cadres. 

Le CASC dans son rôle de la promotion de la paix et de la bonne gouvernance, après analyse minutieuse de ce dossier, attire l’attention de l’opinion nationale qu’internationale sur la question de cette grande entreprise du pays.

« Suite à une interprétation biaisée du rapport de l’IGF faisant état d’un détournement. Il se vit à ce jour, une attentive de désinformation par quelques acteurs politiques, une situation qui crée frustration dans ce coin du pays, » Peut-on lire dans cette déclaration signée par Jean-Claude Ekosa, Coordonnateur National a.i.

Elle rappelle que c’est l’actuel conseil d’administration de la GECAMINE qui a milité pour l’obtention de 211 millions de dollars que perdait la GECAMINE auprès de ces partenaires au profit de ces mêmes acteurs politiques.

« Nous avons noté par la même occasion que cette somme est passée par voie bancaire en toute transparence d’où nous pensons, qu’il est judicieux d’arrêter de manipuler la population pour la bonne marche de cette entreprise majeure pour la République, » ajoute-t-elle.

Elle formule des recommandations

« Tout en encourageant les réformes entreprises dans le secteur minier, tenant compte de ce qui précède, le collectif d’actions de la société civile, (CASC) recommande » :

1. À la population Katangaise de ne pas céder à la manipulation et de laisser le conseil d’administration de la GECAMINE faire leur travail en toute sérénité ; 

2. Au gouvernement de s’impliquer dans l’octroi des primes pour qu’ils ne soient plus exorbitants comme avant au profit de quelques individus ; 

3. Au peuple congolais de rester vigilant et suivre de près ce qui se passe dans le secteur minier et des ressources naturelles. 

Notons que la CASC est une plateforme regroupant en son sein diverses organisations formelles de la société civile, des mouvements citoyens ainsi que des personnalités.

Rédaction. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.